• 3
  • 3

Le Domaine

 >  Old Français   Le Domaine

Histoire : les Monduit

De 1870 à 2008, La Mouchère est restée dans la famille Monduit, transmise par les femmes, pendant neuf générations.
La famille Monduit, fondeurs d’art à Paris a beaucoup développé La Mouchère dans les années 1870-1880. Gabrielle Monduit-Pasquier, dont la longue vie couvre presque tout le XXe siècle, était pianiste et organiste. Amie de Marguerite Long, elle fut longtemps l’organisatrice du prix qui porte son nom.
Marguerite Long

Les Ateliers Monduit (1770-1970)
Les Monduit ont travaillé sur de nombreux chantiers ou exécuté des oeuvres à la demande de grands architectes et sculpteurs de l’époque, en particulier sous la IIIe République. Citons Viollet-le-Duc, Garnier, Bartholdi, Eiffel, Frémiet, Récipon.
A la Mouchère, on peut toujours voir le coq du colombier (dessiné par Viollet-le Duc) ; une copie en a été donnée à l’église de Saint-Cyr-la Rosière par Gabrielle Monduit-Pasquier,.

Œuvres principales des Ateliers Monduit
(Créations ou restauration)
Notre-Dame-de-Paris : la flèche.
Opéra de Paris : la grande lanterne de la coupole.
Cathédrale d’Amiens : la flèche.
La fontaine Saint-Michel.
New-York : la Statue de la Liberté.
Le Lion de Belfort.
Mont-Saint-Michel : l’Archange Saint Michel.
Château de Pierrefonds : les couvertures.
Mexico : le Phénix du palais fédéral.
Sainte Bénigne de Dijon : la flèche et l’ensemble statuaire.
Paris : les Quadriges du Grand Palais, pour l’Exposition Universelle de 1900.

Diaporama

La Liberté, construction

Le Château

Dans le Perche, un « château » c’est une belle demeure qui n’est pas construite dans le style du pays, et le « manoir », est une ferme percheronne fortifiée ou embellie.

Du manoir au château.
L’existence de puits très anciens et d’une large cour empierrée, fait penser que l’occupation du site remonte à très loin. Au Moyen-Age, les terres ont dû être cultivées par des religieux dépendant du prieuré de Sainte Gauburge, d’où le nom de « Mouchère », à rapprocher des nombreux Mouchetière, Moussetière, Moustiers, Moûtiers, qui indiquent ce type de structure sociale. L’existence du « domaine de la Mouchère » en tant que tel est attestée dès le XIIIe siècle. La résidence principale restera jusqu’à la fin du XVIIIe siècle l’ancien manoir, à présent la Ferme de la Mouchère.

Au lendemain de la révolution, les nouveaux propriétaires estiment que l’ancien manoir n’est plus à la hauteur de leurs aspirations : il est donc relégué à son rôle de ferme. Le nouveau « château » est construit légèrement à l’écart, avec sa vue sur le village de St-Cyr, sur l’emplacement d’un ancien bâtiment (la cuisine actuelle, niche et murs épais de 80 cm) ; on peut encore voir l’escalier du souterrain qui le reliait au manoir.

Les dépendances agricoles.
Le château a longtemps gardé une vocation agricole et pouvait subvenir à presque tous ses besoins. Les dépendances s’organisent autour de la cour en fer à cheval : grand pédiluve pour laver les chevaux, écurie, bergerie, fromagerie, four à pain, poulailler, colombier, clapiers, charretterie, etc. ; au sud, derrière les toits à porcs, un grand potager quadrillé de bordures de buis ; à l’ouest, un verger en terrasses avec de vieux espaliers et cordons et un joli petit bâtiment, le fruitier.

Diaporama

La bibliothèque Les carreaux de ciment (vers 1880) la Mouchère vue du village la Mouchère, vue de la pelouse sud Cour et batiments agricoles Les Lices de la prairie et le fruitier

Le Parc

Au début du XIXe siècle un parc à l’anglaise est créé et, après 1870, la Mouchère se dote d’un exceptionnel ensemble hydraulique.

Le parc “à l’anglaise” avait pour but de mettre en valeur les vues sur la vallée, et d’accueillir des essences recherchées à l’époque telles que cèdres et autres résineux. On y trouve aussi des feuillus devenus rares tels des alisiers et frênes pleureurs. Des allées de sable se croisaient et permettaient aux hôtes, non ruraux, de se promener sans se salir les pieds.
Au-delà des lices, des prés-vergers descendent jusqu’à la rivière. Au Nord, s’étend un bois de quelques hectares (chênes, hêtres, merisiers, ifs) parcouru par la grande allée d’arrivée, avec, à l’entrée, son pavillon de gardien, l’Arpent.

Le bâti hydraulique.

Apres la guerre de 1870, la famille Monduit acquiert La Mouchère et entreprend d’ambitieux travaux hydrauliques :

◊ détournement de rivière,

◊ bief,

◊ vannes,

◊ réservoir et cascade pour alimenter le moulin.

Dans la vallée,

◊ lavoir alimenté d’eau courante, et

◊ bélier pour pomper l’eau vers la maison.

En haut,

◊ un puits de 30 metres, et

◊ un château d’eau pour alimenter en eau potager et maison.

◊ Tout un réseau d’eaux pluviales pour drainer la cour et pour conserver l’eau dans les réservoirs.

◊ Une serre où l’eau pouvait être chauffée par une chaudière à charbon.

Le tout fonctionnant avec le minimum d’énergie, essentiellement par gravité, utilisant au mieux les techniques de la Révolution Industrielle.

Diaporama

Statue de Pomone dans le potager aux buis La cascade sous la neige La tour : le château d'eau Pomone aux roses Le verger en terrasses et son fruitier Alisier en automne Parc et vallée dans la brume Le parc au crépuscule

Les Chambres

Toutes nos chambres et suites ont leur salle de bains /douche, des toilettes privatives, cheminée, vue sur le parc et un accès au Wifi.

Nous avons
trois chambres (Pasquier, Forsyte, Guermantes) et
deux suites (Thibault et Bloomsbury).
Nos prix varient selon la durée du séjour, la saison et le nombre de chambres retenues ; pour plus de détails, voir la page "contact"

La chambre des Pasquier

JPEG

  • C’est la plus grande des chambres. Avec ses rideaux ‘Matisse’ et son mobilier en chêne cérusé et art déco, elle fait penser aux années trente.
  • Volets intérieurs.
  • Vue sur le pédiluve et la terrasse.
  • Literie : 2x90 (ou reliés, si nous sommes prévenus à l’avance, en superking de 1, 80m)
  • Salle de bains style déco ; baignoire 180cm ‘face à face’ ; vue sur le parc.
  • Tarif  : entre 90€ et 140€, par nuit, deux personnes y compris le petit déjeuner. 

La chambre des Forsyte

  • Toile de Jouy rouge à motif végétal, armoire du 18e en bois fruitier, autres meubles 19e et déco.
  • Volets intérieurs.
  • Vue sur le parc.
  • Lit double de 140cm, (et un lit de 90cm)
  • Salle d’eau avec douche de 140 cm ; vue sur le parc
  • Tarif : entre 90€ et 140€, par nuit, deux personnes y compris le petit déjeuner. 

La chambre des Guermantes

JPEG

  • Tissu à médaillons ‘trianon’, qui donne l’ambiance 18e de la chambre.
  • Volets intérieurs.
  • Vue sur le parc
  • Literie : 2x90 (ou reliés si nous sommes prévenus à l’avance en superking de 1, 80m)
  • Salle d’eau avec douche de 140 cm 
  • Tarif : entre 85€ et 130€, par nuit, deux personnes y compris le petit déjeuner.

La Suite des Thibault (au 2e étage)

Suite des Thibault

  • Un palier
  • Une salle de bains (vue sur le parc)
  • La chambre d’Antoine
    • Literie : 2x90 (ou reliés si nous sommes prévenus à l’avance en superking de 1, 80m)
    • Ambiance ‘Soleiado’ bleu et jaune, meubles Art Déco.
    • Vue sur le Prieuré de Ste Gauburge et le pédiluve
  • La chambre de Jacques
    • Literie : 2x90 (ou reliés, si nous sommes prévenus à l’avance, en superking de 1, 80m)
    • Ambiance ‘Soleiado’ vert et rose, meubles Art Déco.
    • Vue sur le parc et l’ancien manoir
  • Tarif : Pour la suite (4 personnes) entre 140€ et 180€, par nuit, y compris le petit déjeuner.  Pour une seule chambre (2 personnes avec la salle de bains pour elles seules) entre 85 et 130€.

La Suite Bloomsbury (au 2e étage)

JPEG

  • Un palier privatif
  • Une salle de bains(vue sur le parc)
  • La Chambre de Maynard
    • Literie un lit king-size de 1,60m (ou si nous sommes prévenus à l’avance 2 lits de 80cm)
    • Meubles Harvey Nichols des années trente.
    • Vue sur le parc
  • La Chambre de Virginia
    • Un lit double de 130cm
    • Meubles Art déco anglais, motif antilope
    • Vue sur le parc
  • Tarif : Pour la suite (4 personnes) entre 140€ et 180€, par nuit, y compris le petit déjeuner.  Pour une seule chambre (2 personnes avec la salle de bains pour elles seules) entre 85€ et 130€.

Diaporama

Salle de bains "art-déco" Lampe "Tiffany" chambre Pasquier